Le guide de votre bien-être à domicile

Jambes lourdes

Comprendre le phénomène des jambes lourdes

jambes lourdes

© Sergiy Serdyuk - Fotolia.com

Vous avez de temps en temps ou souvent les jambes lourdes ? Il s'agit d'un problème lié à une mauvaise circulation veineuse. Essayons de comprendre le phénomène.
  1. Comprendre la phénomène des jambes lourdes
  2. Obstacles à une bonne circulation veineuse
  3. Les symptômes d'une mauvaise circulation veineuse

Comprendre la phénomène des jambes lourdes

Vous avez de temps en temps ou souvent les jambes lourdes ? Il s'agit d'un problème lié à une mauvaise circulation veineuse. Essayons de comprendre le phénomène.

La circulation sanguine Un petit rappel de notions fondamentales de biologie est nécessaire pour bien comprendre le phénomène des jambes lourdes. Souvenons-nous que le sang circule dans notre corps par deux systèmes : la circulation artérielle et la circulation veineuse.

Circulation artérielle : le c½ur fonctionne comme une pompe puissante qui envoie le sang « rouge », rechargé en oxygène après son passage par les poumons, dans toutes nos artères, y compris le long des jambes et jusqu'au bout de nos pieds.

Circulation veineuse : Arrivé en bout de parcours (à l'extrémité de nos jambes et de nos pieds), ce sang pauvre en oxygène (le sang « bleu ») doit maintenant refluer à travers des valvules (petites valves) disposées tous les 5 cm environ, pour remonter le long de nos veines jusqu'aux poumons et au c½ur. C'est là que les choses se compliquent parfois. Il arrive qu'au lieu de remonter immédiatement le sang stagne plus longtemps que nécessaire à l'extrémité des membres inférieurs : c'est le phénomène de la stase veineuse.

Obstacles à une bonne circulation veineuse

Le retour du sang vers le système poumons-c½ur peut être entravé à deux niveaux différents :

Nos veines et valvules sont tapissées d'un revêtement intérieur, l'endothélium, qui normalement favorise la bonne « glisse » du sang qui doit remonter vers l'ensemble poumons-c½ur. Pour des motifs complexes, il arrive que l'endothélium soit enflammé ou déformé et ne « glisse » plus assez, ce qui ralentit la remontée du sang le long des veines. Une partie du sang veineux va alors stagner trop longtemps à l'extrémité de nos membres inférieurs : d'où gonflement des chevilles et sensation de jambes lourdes.

Malheureusement, une mauvaise circulation veineuse peut endommager encore davantage les valvules, déjà moins efficaces parce que leur endothélium est un peu enflammé. C'est alors le cercle infernal : les valvules sont doublement altérées et les problèmes de circulation veineuse s'intensifient.

Bien entendu, ces problèmes sont majorés par le fait que nous passons une grande partie de notre vie debout ou assis et que la simple gravité rend le retour veineux plus difficile le long des jambes que le long des bras.

Les symptômes d'une mauvaise circulation veineuse

Outre la sensation de « jambes lourdes », presque toujours présente, le patient peut aussi se plaindre de douleurs dans les jambes, de fourmillements, d'½dème des chevilles, ou même de « jambes en poteaux », particulièrement inesthétiques. Il existe tous les degrés dans ce trouble circulatoire : depuis le simple inconfort lorsqu'il fait chaud et/ou qu'on est resté trop longtemps en position debout, jusqu'à la véritable insuffisance veineuse, avec varices apparentes et/ou phlébites, qui peuvent être extrêmement dangereuses.

Il est important de traiter les « jambes lourdes » dès leur apparition, afin de ne pas laisser les valvules s'endommager et le phénomène s'aggraver.